Uncategorized

Conseils santé sur les couches pour adultes

Avec l’âge, beaucoup de problèmes de santé apparaissent, et parmi eux l’incontinence urinaire ou/et fécale. Cet état crée bien des gènes aux personnes atteintes, car les fuites dégagent une certaine odeur malodorante perceptible par l’entourage. En même temps, pour leur propre hygiène et confort, les incontinents doivent trouver une solution à leurs problèmes parce que ces fuites deviennent de plus en plus fréquentes avec l’âge. En effet, selon les chiffres officiels, plus de 3 millions de personnes en sont atteintes rien qu’en France, avec une grande portion de femmes âgées de 70 ans et plus. Heureusement, le progrès paramédical a pris en compte ces faits et plusieurs types de couches adultes sont disponibles sur le marché. Mais quels conseils santé proposés à ceux qui portent des couches pour adultes

Visez la couche adaptée aux besoins de la personne qui la porte

Les hommes et les femmes n’ont pas la même physionomie. De ce fait, les couches qu’ils vont adopter ne seront pas les mêmes bien qu’il existe des couches adultes mixtes. Par ailleurs, pour que l’efficacité soit au rendez-vous, il est important de tenir compte de la taille de la personne qui va porter la couche. Généralement, elles existent en petite, moyenne et large taille, voire très large XL, ou XXL.

Pour le confort du malade et son hygiène, la quantité des fuites, leurs fréquences devraient également figurées dans les critères du choix de la couche. Il est, par ailleurs, plus judicieux de prendre des couches plus absorbantes pour la nuit et des plus discrètes le jour.

Toutes ces caractéristiques entrent dans le compte du conseil santé dans la mesure où porter des couches peut affecter le moral du patient, car il peut se sentir dévalorisé, dépend, redevenir un bébé ! Mais, une fois, qu’il retrouve son confort, il pourrait accepter plus facilement les couches.

Optez pour des matières « saines »

Afin d’éviter des irritations, pour préserver la peau des rougeurs et phlyctènes, il est correct de choisir une matière douce, délicate au toucher, testée hypoallergénique, qui ne se floconne pas et qui n’entrave pas la circulation de l’air sans pour autant laisser passer les fuites ni les odeurs ! Des fuites liquides vites absorbées et des odeurs captées dans des couches faites pour l’anatomie du patient(e), voilà l’idéal.

Si vous voyez une lésion au niveau de la face intérieure de la cuisse, pensez à repositionner les élastiques au niveau des plis de l’aine.

Prenez le modèle de couche le plus adéquat au patient(e)

Pour un malade agité et alité avec beaucoup de fuites, prenez une couche change complet. Elle restera longtemps en place même pour un malade bougeant beaucoup.

Des couches spécial masculin sont également sur le marché. Mais elles ne sont pas adaptées aux grosses fuites.

Pour celui ou celle qui se déplace, se promène et ayant besoin de couche plus discrète car les fuites sont peu importantes, optez pour une couche anatomique ou une culotte. Elles sont discrètes.

Les couches culottes, quant à elles, sont prévues pour les personnes actives. Elles sont comme un slip et ont une bonne absorption. Ce sont les dernières innovations que l’on peut porter pour faire du sport et les promenades à la campagne.

La fréquence des changes

Pour une incontinence dite grave ou sévère, il est conseillé de changer trois (3) fois par jour : le matin, vers midi et avant de coucher. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est bon de garder la peau au sec. Cela vous aidera à ne pas avoir d’irritation, ni de l’inconfort. Par ailleurs, apprenez à ne pas secouer les couches lors des changes.

Pour les couches à jeter, un indicateur, vous informe quand la couche est pleine : une ligne jaune qui devient bleu foncé.

Aussi, pour ce problème de santé publique qu’est l’incontinence, la solution quotidienne est le port de couche pour les adultes. Pour cela, des critères sont à retenir afin qu’elle joue le rôle qu’on lui attribue, c’est-à-dire pour l’hygiène et le confort du malade. Il est également important que le malade soit au sec et que la couche ne provoque pas d’irritation ni de rougeur.